L’opinion De Franklin Templeton

Franklin Templeton englobe plusieurs équipes de placement indépendantes réparties dans le monde. Puisque les gestionnaires de portefeuille individuels et les équipes visent différents mandats, les avis exprimés sur les marchés sont toujours différents, ce que nous considérons comme une force. L'analyse présentée ci-après représente les points de vue actuels de spécialistes en placement chevronnés et peuvent changer.

... à propos de L’ÉCONOMIE DU CANADA

  • Les données économiques canadiennes se sont détériorées au cours du 4e trimestre, le PIB réel sur 12 mois étant passé de 2,1 % en août 2018 à 1,2 % plus récemment. N’eût été des secteurs des biens de consommation et de l’immobilier résidentiel ainsi que des dépenses publiques, la croissance aurait été négative.
  • L’inflation au Canada reste à voir même si les mesures d’inflation totale ont légèrement augmenté au cours du trimestre. L’inflation de base est près de 2 %, tout juste au milieu de la fourchette de 1 % à 3 % de la Banque du Canada.
  • Le Canada affiche actuellement le taux directeur le plus élevé de tous les marchés développés. Combiné à la vigueur du huard, le taux élevé donne à la Banque du Canada plus de moyens pour soutenir l’économie et la consommation au Canada.

... à propos des TITRES À REVENU FIXE CANADIENS

  • Les courbes de rendement aux États-Unis et au Canada se sont accentuées au cours du trimestre, la courbe canadienne étant la seule qui est restée inversée. La courbe de rendement au Canada s’est accentuée, mais elle est seulement devenue plate, de manière générale, et demeure inversée jusqu’au taux à 30 ans et plate allant du taux à un jour au taux à 30 ans, les deux taux se situant à 1,75 %.
  • Alors que les taux des obligations canadiennes pourraient légèrement augmenter à court terme, nous nous attendons à ce qu’ils demeurent relativement stables, car les données fondamentales canadiennes ne favorisent pas des taux d’intérêt nettement plus élevés.
  • Nous privilégions toujours les obligations de sociétés, les facteurs économiques de base étant encore décents, mais nous préférons les titres de créance de qualité supérieure. Les écarts de taux devraient, selon nous, se maintenir dans les limites de la fourchette, mais nous sommes conscients que les risques de baisse augmentent.
  • Compte tenu de la faiblesse générale du dollar américain (USD) par rapport au dollar canadien au cours du trimestre, nous avons étoffé la répartition nette au dollar américain de nos stratégies de titres à revenu fixe pour tenir compte de l’exposition aux devises.

... à propos des ACTIONS CANADIENNES

  • Les actions canadiennes ont continué d’afficher de robustes rendements et 2019 a été l’année la plus solide depuis 2009. Malgré de solides progressions en général, la variabilité des rendements à l’échelle des différents secteurs a été à l’origine de messages contradictoires sur la confiance et la prudence des investisseurs.
  • L’indice composé de rendement total S&P/TSX a connu une volatilité accrue en 2019, particulièrement au deuxième semestre de l’année. Au cours de cette période, les facteurs du marché ont fluctué; la surperformance des actions de croissance est devenue une surperformance générale des paramètres de qualité et fondamentaux.
  • Même si la faiblesse des taux d’intérêt, considérée isolément, accroît l’intérêt pour les actions, elle a parallèlement contribué à l’abondance des capitaux disponibles dans la quête d’un ensemble restreint d’occasions de placement.
  • Les tensions commerciales et géopolitiques restent élevées et pourraient nuire à la dynamique de la croissance mondiale à la longue. Même si le risque et l’incertitude embrouillent le court terme, nous pouvons être certains que l’avenir nous réserve des défis et des occasions. Nous demeurons prêts à tirer parti des perturbations qui se présentent sur les marchés.

 

 

 

 

DOCUMENT INTEGRAL