Les titres à revenu fixe ne sont plus aussi rentables qu’avant

Participez activement à vos placements à revenu fixe

Pourquoi opter pour la gestion active?

Pour de nombreux Canadiens, les journées « ordinaires » de placements dans les titres à revenu fixe sont peut-être terminées. Pendant de nombreuses années, le placement passif dans des titres à revenu fixe au moyen de produits indexés pouvait offrir des rendements stables à faible risque. Mais les taux d’intérêt ont augmenté, les banques centrales ont normalisé leurs politiques monétaires et l’inflation est revenue. En outre, les investisseurs sont confrontés à la perspective d’un ralentissement de l’économie mondiale, de tensions commerciales persistantes et d’une baisse des rendements obligataires sur les marchés des pays développés

Aujourd’hui, les investisseurs en titres à revenu fixe sont confrontés à plus de difficultés. Ils souhaitent non seulement que leurs placements à revenu fixe génèrent des rendements, mais ils veulent également gérer les risques dans un contexte de plus en plus incertain. Voici trois raisons pour lesquelles les Canadiens doivent choisir une approche de gestion active pour les placements en titres à revenu fixe.

Trois grandes raisons

Tout afficher | Tout masquer

  • La gestion active des risques d’un portefeuille est cruciale pour les résultats des investisseurs, en particulier pour limiter les pertes. Les pertes de marché peuvent faire une grande différence dans les rendements à long terme d’un investisseur, en fonction de la volatilité du marché (voir ci-dessous Quel est le coût réel de la volatilité?) Les pertes sur les marchés peuvent être nettement plus difficiles à recouvrer lorsqu’on effectue des retraits réguliers pour des versements de revenu de retraite, en particulier sur le court terme. C'est pourquoi la gestion efficace du risque exige une approche véritablement active, et un gestionnaire qui comprend les points négatifs éventuels d’un placement ainsi que son potentiel.

    Une gestion active du risque peut avoir pour objectif de limiter le risque de perte d’un portefeuille, ce qui peut conduire à de meilleurs résultats pour les investisseurs. Par exemple, les fonds à rendement élevé en gestion active ont en moyenne un ratio d’encaissement de baisses de seulement 58 % pour la période de 10 ans se terminant le 31 décembre 20181. Ce ratio signifie que, pendant les périodes de faiblesse du marché, la moyenne des fonds à rendement élevé a perdu beaucoup moins que l’indice de référence.

    L’incidence des pertes est plus grande que celle des gains

    Après qu’une perte ait été enregistrée, un gain plus élevé est nécessaire pour revenir à la valeur initiale.

    Imaginez que vous investissiez 100 000 $ et que votre compte connaisse une baisse de 20%

    Si vous récupériez 20%, il vous manquerait 4 000 $ de votre placement initial

    Pour récupérer pleinement de la perte de 20%, il vous faudrait gagner 25%

  • Dans les indices de titres à revenu fixe, les sociétés et les gouvernements qui ont les dettes les plus importantes deviennent des composantes plus importantes de l’indice. « L’achat de l’indice » peut vous exposer aux sociétés et aux gouvernements qui accroissent leur endettement financier, ce qui peut créer un risque de concentration que vous ne connaissez pas.

    Toutefois, de bons gestionnaires actifs de titres à revenu fixe effectuent des recherches sur chaque placement, l’objectif étant d’atténuer les placements qui n’ont aucun sens pour le profil risque ou le rendement que le portefeuille cherche à atteindre. Par exemple, si vous suiviez passivement vos placements sur le marché canadien des titres à revenu fixe, votre portefeuille serait fortement concentré dans deux secteurs seulement : les gouvernements et les services financiers. Au 31 décembre 2018, ces secteurs représentaient environ 84 % de l’indice obligataire universel FTSE Canada. De plus, à l’échelle mondiale, un FINB en gestion passive de l’indice général mondial Bloomberg Barclays aurait une pondération importante aux États-Unis et au Japon, qui constitue actuellement 39 % et plus de 16 % de l’indice au 31 décembre 2018, respectivement (voir ci-dessous). Si un ou plusieurs de ces grands

    Indice des obligations universelles FTSE Canada

    Obligations d’État

    Finance

    Autres

    Indice général mondial Bloomberg Barclays

    États-Unis

    UME Europe

    Japon

    Autres

  • Les indices de titres à revenu fixe en gestion passive ne peuvent pas trancher et n’évaluent pas les risques liés aux évolutions et aux soubresauts du marché. Toutefois, les gestionnaires actifs peuvent être proactifs pour aider les investisseurs à protéger leurs rendements en titres à revenu fixe. Contrairement aux produits de titres de revenu fixe en gestion passive, les fonds en gestion active peuvent aider les investisseurs à éviter les risques liés aux replis du marché. Les gestionnaires actifs évaluent en permanence les risques et peuvent repositionner les portefeuilles lorsque des occasions se présentent ou à mesure que des soubresauts se produisent. Ils peuvent ajuster les portefeuilles immédiatement après le changement de marché, ou même en prévision d’un événement majeur sur le marché.

    L’exemple récent de cette agilité est le positionnement de certains portefeuilles de Franklin Templeton en prévision de la hausse des taux d’intérêt au Canada. Par exemple, en 2017, alors que la Banque du Canada devait relever ses taux, car les perspectives à moyen et à long terme de l’économie canadienne étaient moins prometteuses, les gestionnaires de Franklin Bissett ont repositionné certains de leurs portefeuilles de fonds de titres à revenu fixe. Les gestionnaires ont fortement sous-pondéré les obligations à court terme, qui constitue la proportion du marché la plus touchée par les politiques de taux de la banque centrale. Cet effet a été contrebalancé par une surpondération des actifs dans le segment intermédiaire de la courbe des rendements et par une surpondération plus neutre, voire légère, à long terme. Ce positionnement actif a contribué au rendement des fonds en 2017 et 2018 lorsque la courbe de rendement s’est aplatie et que les obligations à moyen et à long terme ont affiché de meilleurs résultats par rapport à ceux des obligations à court terme.

    Adapter le portefeuille au contexte de la gestion active en prévision des soubresauts des marchés

    Indice obligataire universel FTSE Canada2

    Fonds d’obligations essentielles plus

Nos solutions de placement en titres à revenu fixe à gestion active

Augmentez de la stabilité et des revenus grâce à des obligations de sociétés de qualité supérieure

Face à l’incertitude sur les marchés, les gestionnaires professionnels peuvent s’orienter activement sur le marché des obligations de sociétés pour déterminer des obligations de haute qualité qui offrent aux investisseurs :

  • Stabilité grâce à un revenu régulier
  • Occasions de rendements en revenu intéressantes
  • Portefeuille diversifié présentant une faible corrélation avec les autres catégories d’actif de titres à revenu fixe

Nous proposons deux FNB en matière d'obligations de sociétés:

FLCI – FNB d’obligations de qualité de sociétés canadiennes Franklin Liberty: Cherche à offrir aux investisseurs une croissance du capital à long terme et un revenu courant, en investissant principalement dans des obligations de sociétés canadiennes de la catégorie investissement de qualité supérieure.

FLUI – FNB d’obligations de qualité de sociétés américaines Franklin Liberty: Cherche à fournir aux investisseurs la préservation du capital et des revenus en investissant principalement dans des obligations de sociétés américaines de grande qualité dotées d’une couverture en dollar canadien afin d’atténuer les fluctuations des taux de change.

Nous proposons également un fonds d’obligations de base doté d’une répartition généreuse aux obligations de sociétés, si vous préférez une solution à revenu fixe unique.

Fonds d’obligations essentielles plus Franklin Bissett: Cherche à obtenir un revenu courant élevé et une certaine appréciation du capital à long terme en investissant surtout dans des obligations, des débentures et des billets à court terme des gouvernements fédéral et provinciaux et de sociétés du Canada. Le fonds privilégie une surpondération de titres de grande qualité de sociétés et de provinces par rapport aux obligations fédérales canadiennes. Le Fonds peut également investir dans des titres étrangers.

Gestion du risque lié aux taux d'intérêt en tenant compte de prêts bancaires à taux variable

En raison des taux d'intérêt possiblement en hausse, les prêts bancaires disposent de paiement des intérêts qui réinitialisent parallèlement la fluctuation des taux sur le marché. En conséquence, un portefeuille de prêts bancaires en gestion active peut offrir aux investisseurs :

  • Occasions de rendement en revenu intéressantes, notamment en période de hausse des taux d’intérêt
  • Portefeuille diversifié présentant une faible corrélation avec les autres catégories d’actif de titres à revenu fixe

Nous proposons la solution de prêt bancaire suivante :

FLSL – FNB de prêts privilégiés Franklin Liberty: Cherche à offrir un haut niveau de revenu courant et à préserver le capital en investissant principalement dans des prêts privilégiés garantis de sociétés à taux variable productifs de revenus et dans des titres de créance de sociétés émis par des sociétés américaines et des entités non américaines, ou consentis à celles-ci.

Élargissez et diversifiez vos occasions de revenus avec des obligations mondiales

Il est difficile de savoir quels marchés à travers le monde sont censés enregistrer de bons résultats, notamment en raison de la rotation des gagnants. De plus, de nombreux investisseurs canadiens démontrent une « préférence pour le pays d’origine » et passent à côté des occasions trouvées en dehors des frontières locales. Les obligations mondiales peuvent offrir aux investisseurs :

  • Un accès à un vaste éventail de marchés obligataires et de secteurs du monde entier
  • Possibilité de participer à différents marchés de devises
  • Occasions de rendement en revenu au-delà du Canada

Nos solutions relatives aux obligations mondiales comprennent:

FLGA – FNB d’obligations totales mondiales Franklin Liberty: Cherche à optimiser le rendement total, qui consiste en une combinaison de revenus d’intérêts et d’appréciation du capital en investissant principalement dans des titres de créance à taux fixe ou variable de catégorie investissement émis par des gouvernements, des entités du secteur public (y compris les organismes supranationaux soutenus par plusieurs gouvernements nationaux) et des sociétés de partout dans le monde.

Fonds mondial d’obligations Templeton: Cherche un revenu courant élevé et appréciation du capital en investissant surtout dans des titres à revenu fixe émis partout dans le monde. Le fonds ne peut pas investir plus de 25 % de la valeur totale des placements (à l’exclusion de la trésorerie) dans un secteur en particulier.

Insights & Resources

Gestion active des titres à revenu fixe pour tous les marchés

Présente notre sélection diversifiée de fonds obligataires à gestion active, adaptés à toutes les conditions de marché.

Download

FNB d’obligations de qualité de sociétés canadiennes Franklin Liberty

Met en évidence les principales raisons pour lesquelles les investisseurs devraient envisager ce FNB.

Download

Fonds mondial d’obligations Templeton

Prise en compte des idées de taux d’intérêt, de crédit souverain et de devise dans une recherche d’occasions sur le marché obligataire à l'échelle mondiale.

Download

Fonds d’obligations essentielles plus Franklin Bissett

Cherche des meilleures occasions de rendement tout en atténuant la volatilité.

Download