Prendre vos finances en mains après un divorce

Le changement est inévitable et certaines situations personnelles apportent leur lot de défis. Le divorce peut être un moment émotionnellement éprouvant à vivre, particulièrement lorsqu’il est question du partage de ses biens, du remboursement des dettes et de l’établissement d’un nouveau plan financier. Le programme Prenez en main votre avenir de Placements Franklin Templeton a été créé pour vous aider, vous et votre famille, à prendre en main votre bien-être financier.

Quels sont mes besoins financiers après un divorce?

Espèces à court terme

Dans certains cas, votre actif en propriété conjointe demeurera gelé jusqu’à la finalisation de l’entente de séparation. Vous devez donc établir un plan pour entre-temps continuer à payer vos factures. Si vous habitez toujours la maison familiale, vous êtes responsable d’acquitter les paiements hypothécaires chaque mois. Si vous avez des enfants, vous devrez peut-être quand même payer les frais de scolarité et les frais pour les activités parascolaires et la garde des enfants. Tous ces paiements doivent provenir d’une source de revenus jusqu’à ce que l’actif en propriété conjointe soit réparti. Vous devez trouver la meilleure source de revenus pour résoudre ces questions urgentes.

Dette accumulée :

Outre votre hypothèque, vous et votre ex-conjoint devrez rembourser les marges de crédit illimitées, les cartes de crédit et tous les autres versements périodiques mensuels, notamment en ce qui concerne les véhicules financés.

Budgétisation :

Faire la transition entre un revenu familial double et un revenu familial simple peut apporter son lot de défis. Il est important de dresser un budget réaliste qui reflète exactement votre nouveau revenu et vos nouvelles dépenses. Établissez un plan pour faire le suivi de vos dépenses et respectez-le.

Épargne et placements pour l’avenir :

Dans le cas d’un divorce à l’amiable, votre ex-conjoint pourrait être tenu de contribuer aux placements de votre enfant, mais chaque situation est unique. Vous devez élaborer un plan d’épargne et de placement pour l’avenir, ce qui comprend notamment les placements pour les études de vos enfants et votre retraite. Pour vous préparer efficacement, il est important que vous trouviez un conseiller financier qui pourra vous aider à trouver une solution à votre situation.

Comment trouver le bon conseiller financier?

La relation que vous avez avec votre conseiller peut être l’une des relations les plus importantes de votre vie — surtout après un divorce. C’est pourquoi il est très important de vous assurer de trouver le conseiller qui convient le mieux à vos besoins, afin d’être sur la même longueur d’onde lorsqu’il faudra collaborer et établir vos nouveaux objectifs. Voici quelques aspects à prendre en compte dans le cadre de votre recherche pour trouver le bon conseiller financier :

Comprendre les titres professionnels des conseillers financiers

Le secteur des services financiers incite tous les conseillers financiers à suivre une formation continue. Voici une liste de quelques-uns des titres professionnels les plus répandus du secteur. Parlez-en avec votre conseiller.

  • Spécialiste financier en divorce
  • Cours sur le commerce des valeurs mobilières au Canada (CCVM) / examen relatif au Manuel sur les normes de conduite (MNC)
  • Planificateur financier agréé (CFP) / Planificateur financier enregistré (RFP)
  • Conseiller financier agréé (ChFC)
  • Planificateur de la retraite agréé (CRP)
  • Analyste financier agréé (CFA)
  • Comptable agréé (CA) / Comptable professionnel agréé (CPA)
  • Mentorat (demandez à votre conseiller à quels programmes de mentorat il a participé)
  • Autre étude/attestation/cours/formation

Comprendre les domaines d’expertise des conseillers financiers

Vous voulez un conseiller qui peut vous aider à chaque étape de votre vie. Vos besoins peuvent comprendre les activités de placement courantes ou à plus long terme comme la planification de la retraite et la planification successorale. Quel que soit le cas, votre conseiller devrait être en mesure d’organiser vos finances. Voici certains domaines au sujet desquels vous pouvez lui poser des questions :

  • Planification de la retraite (p. ex., comptes de régime enregistré d’épargne-retraite \[REER], comptes d’épargne libre d’impôt \[CELI], etc.)
  • Planification successorale
  • Planification fiscale
  • Planification des études (p. ex., comptes de régime enregistré d’épargne-études \[REEE], etc.)
  • Prestations de retraite
  • Établissement du budget du ménage
  • Assurance
  • Banque/hypothèques

Comprendre le mode de rémunération des conseillers financiers

Les conseillers peuvent être rémunérés de plusieurs façons. Comprendre de quelle façon ils sont rémunérés peut vous aider à choisir le conseiller qui répond le mieux à vos besoins. Les structures de paiements peuvent être établies en fonction du type de produits ou de services offerts par les conseillers et de leur mode de fonctionnement. Barèmes de frais des conseillers les plus courants :

Rémunération sous forme de commissions
Les conseillers rémunérés sous forme de commissions sont payés chaque fois qu’une transaction est effectuée en leur nom. Par exemple, le conseiller qui achète ou vend un titre ou un fonds pour vous est souvent rémunéré par la société qui offre le produit de placement ou qui en facilite l’achat.

Pourcentage d’actifs
Certains conseillers facturent des honoraires qui sont établis selon un pourcentage de la valeur totale des placements que vous leur confiez. Il s’agit d’une structure de paiements courante pour les conseillers dont les clients possèdent des portefeuilles de placement importants.

Rémunération sous forme d’honoraires
Les conseillers rémunérés sous forme d’honoraires facturent des honoraires fixes trimestriels ou annuels en échange de leurs services, et ce, selon le type de tâches qu’ils accomplissent pour vous, comme établir un plan financier.

Taux horaire
Certains conseillers qui fournissent un service très précis peuvent appliquer un taux horaire, un peu à la manière dont certains autres professionnels sont rémunérés. Il ne s’agit pas d’une option aussi courante pour les conseillers financiers du secteur.

Rémunération combinée
Certains conseillers peuvent percevoir une rémunération combinée sous forme de commissions et d’honoraires.

Comprendre avec qui les conseillers financiers ont établi les relations de travail

Il est possible que votre conseiller ne puisse pas vous aider dans tous les aspects de votre vie, et c’est normal! Demandez-lui de vous indiquer quelles relations il a établies avec différents types de professionnels, notamment :

  • Avocats (de sociétés ou spécialisés dans les successions ou les divorces, etc.)
  • Comptables
  • Courtiers d’assurance
  • Courtiers en hypothèque
  • Directeurs de banque
  • Autres professionnels au besoin

Comprendre comment le conseiller financier est en mesure de vous fournir les services demandés

Les équipes de conseillers se présentent sous diverses formes et diverses tailles. Si vous faites affaire avec un seul conseiller, c’est probablement avec cette personne que vous communiquerez la plupart du temps. Toutefois, lorsque les conseillers travaillent en équipe, il peut être bon d’en comprendre le fonctionnement afin de savoir comment tous les membres travaillent ensemble pour vous servir.

Demandez à votre conseiller les rôles et les responsabilités de chacun des membres de l’équipe et ce que cela signifie pour vous. Par exemple, vous pourriez demander qui s’occupera des questions d’ordre administratif, telles que les changements de nom ou d’adresse, et qui répondra aux questions portant sur vos placements ou votre portefeuille.

Établir les attentes avec un conseiller financier

Il est important que vous sachiez à quoi vous attendre d’un conseiller. Cette réflexion vous aidera à savoir à quelle fréquence vos rencontres avec votre conseiller devraient avoir lieu et quelles autres communications vous devriez vous attendre à recevoir tout au long de l’année.

Voici certains « points de contact » que vous aimeriez peut-être aborder avec votre conseiller :

  • Rencontres personnelles pour discuter du portefeuille et rencontres de mise à jour
  • Compte rendu sur le marché (p. ex., bulletins d’information, courriels, etc.)
  • Relevés de compte et autres rapports
  • Événements clients

Choisir le bon conseiller

Il existe une multitude de profils de conseillers. La formation, les philosophies et le domaine d’expertise peuvent varier énormément d’un conseiller à l’autre. Il est très important que vous vous sentiez à l’aise avec la personne avec qui vous travaillez, une personne en qui vous avez confiance et qui agira dans votre intérêt.

Quelles questions devrais-je poser à mon conseiller?

Maintenant que vous avez une meilleure compréhension de ce que vous devez rechercher chez un conseiller, vous devez mettre à profit ces renseignements. Voici quelques questions que vous devriez peut-être poser à votre conseiller éventuel lorsque vous le rencontrez pour la première fois afin de vous assurer que les services offerts répondent à vos besoins :

  1. Avez-vous déjà fait affaire avec des clients en instance de divorce ou de séparation?
  2. Quels titres professionnels détenez-vous?
  3. Y a-t-il certains domaines d’étude qui pourraient vous intéresser à l’avenir?
  4. Quels sont les services que vous demandent la plupart de vos clients?
  5. Que considérez-vous comme votre domaine de compétence?
  6. Pouvez-vous décrire votre modèle de tarification et comment il s’appliquerait à ma situation?
  7. Avez-vous des partenaires professionnels que vous recommandez à vos clients (comptables ou avocats notamment)?
  8. De quelle manière fonctionne votre entreprise ou votre équipe?
  9. À quelle fréquence allez-vous tenir des rencontres pour passer en revue le portefeuille?
  10. À quelle fréquence, vous ou votre personnel, allez-vous communiquer avec moi?
  11. Êtes-vous en mesure de me fournir des références avec lesquelles je peux communiquer?

Quels renseignements financiers dois-je fournir à mon conseiller?

Pour comprendre votre situation financière, il sera nécessaire d’étudier les documents qui indiquent en détail votre revenu, vos dettes, vos placements, les produits d’assurance et les autres informations financières pertinentes. Lorsque vous rencontrez votre conseiller pour la première fois, il peut être également utile d’avoir recueilli tous ces renseignements. Une vue d’ensemble de votre situation financière permettra à votre conseiller financier d’élaborer un plan pour votre avenir. Cette liste de contrôle vous aidera à partir du bon pied.

Documents bancaires et sur le revenu

Apportez des relevés récents pour ce qui suit :

  • Comptes chèques et comptes d’épargne
  • Cartes de crédit
  • Hypothèque
  • Prêts et autres marges de crédit
  • Bulletin de paye récent
  • Relevés des autres revenus
  • Options d’achat d’actions
  • Relevés des revenus de placement et des dividendes imposables
  • Plus récente déclaration de revenus et plus récent avis de cotisation

Relevés de placement

Apportez le plus récent relevé de chacun de vos plans de placement :

  • Régime enregistré d’épargne-retraite (REER)
  • Fonds enregistré de revenu de retraite (FERR)
  • Régime enregistré d’épargne-études (REEE)
  • Fonds de revenu viager (FRV)
  • Compte de retraite immobilisé (CRI)
  • Tous les autres comptes de placement non enregistrés

Documents relatifs aux régimes de retraite et d’avantages sociaux

  • Documents détaillant les sommes que vous avez reçues de la Sécurité de la vieillesse (SV)
  • Documents détaillant les sommes que vous avez reçues du Régime de pensions du Canada (RPC)
  • Documents détaillant le montant des prestations consécutives au décès ou le montant de la pension de survivant que vous avez reçu
  • Rente de conjoint
  • Régimes privés de soins de santé

Documents d’assurance

Apportez le plus récent contrat ou relevé de ce qui suit :

  • Assurance vie
  • Assurance invalidité de longue durée
  • Assurance maladies graves
  • Assurance habitation
  • Assurance automobile
  • Assurance biens récréatifs et assurance véhicules récréatifs

Documents juridiques

  • Un exemplaire de votre testament

Principales personnes-ressources

Apportez une liste comprenant les noms et les numéros des personnes suivantes :

    • Avocat
    • Comptable
    • Exécuteur testamentaire