Prendre vos finances en mains après une maladie

Le changement est inévitable et certaines situations personnelles apportent leur lot de défis. La maladie d'un membre de la famille peut être un moment émotionnellement éprouvant à vivre, particulièrement lorsqu’il est question de nouvelles dépenses et de la modification de votre plan financier. Le programme Prenez en main votre avenir de Placements Franklin Templeton a été créé pour vous aider, vous et votre famille, à vous préparer aux défis que la vie vous réserve afin de prendre en main votre bien-être financier.

Quels sont mes besoins financiers à la suite d’une maladie au sein de ma famille?

Arrêt de travail

Selon la nature et la gravité de la maladie, vous ou le membre de votre famille pourriez devoir vous absenter du travail, qu'il s'agisse d'une absence à court terme, d'une absence à long terme ou d'un départ définitif. Vous pourriez devoir ajuster votre plan financier pour compenser de possibles pertes possibles de revenu.

Prestations d’invalidité

Vous pourriez devoir réévaluer votre budget pour faire bon usage des prestations d'invalidité ou utiliser votre revenu réduit de façon optimale.

Frais médicaux

Les traitements médicaux, les médicaments d'ordonnance et d'autres types de soins liés à votre maladie peuvent coûter cher. Vous pourriez devoir évaluer votre budget pour tenir compte des nouvelles dépenses.

Maintien du mode de vie

Une maladie ou une invalidité peut avoir de graves conséquences sur votre qualité de vie et celle de votre famille. Mettre en place un plan financier aujourd’hui peut vous aider à vous préparer efficacement aux événements et aux défis qui pourraient survenir. Un conseiller financier peut vous aider.

Comment puis-je créer un plan financier pour l’avenir?

Vous devez garantir votre stabilité financière et celle de votre famille. À court terme, vous devez bien comprendre la situation financière actuelle de votre famille, voir à vos besoins financiers immédiats et commencer à planifier l'avenir.

Veillez aux besoins urgents de liquidités

Collaborez avec votre conseiller afin de préparer un budget familial pour les besoins à court terme. Plus tard, prévoir un budget vous aidera à déterminer comment soutenir votre famille par vous-même, ou avec le revenu de votre partenaire lorsque sa situation se sera stabilisée. Si votre partenaire est apte à travailler à nouveau, vous pourrez réévaluer votre plan financier.

Faites un bilan de votre situation financière

Vous devez bien connaître les actifs de votre partenaire, ainsi que les vôtres. Compilez tous les renseignements importants et gardez une copie dans votre coffret de sûreté, et laissez une copie à une personne de confiance, en cas d'urgence.

Consultez votre conseiller financier

Rencontrez votre conseiller afin d’évaluer votre situation financière. Si vous n’êtes pas à l’aise de le rencontrer seul, vous pouvez demander à un membre de la famille ou à un ami en qui vous avez confiance de vous accompagner. Votre conseiller financier peut vous aider à déterminer vos priorités lorsque vous vous préparez aux pires scénarios. Une bonne communication est essentielle.

Vous pourrez aborder les sujets suivants :

  • Établissement d'un fonds afin d'obtenir des revenus supplémentaires pour les soins de santé de votre partenaire et de compenser la perte de revenus
  • Accroissement du fonds d'urgence du ménage (au cas où vous perdriez votre revenu)
  • REEE pour vos enfants
  • Revue et mise à jour de la couverture d'assurance compte tenu de la situation de votre partenaire
  • Stratégies pour consolider votre plan de retraite

Élaboration et mise à jour régulière de votre plan

Votre conseiller peut vous aider à élaborer un plan financier complet écrit que vous pouvez consulter régulièrement pour vous aider à atténuer vos préoccupations financières. Il peut, et devrait, être mis à jour régulièrement pour refléter les changements dans l'état de santé de votre partenaire.

Comment trouver le bon conseiller financier?

Si vous n'avez pas de conseiller financier, le temps est venu de trouver celui qui vous convient. Vous avez besoin d'un conseiller qui peut vous aider, vous et votre famille, à créer un plan afin de faire face aux dépenses et aux responsabilités supplémentaires qui sont liées au traitement d'une maladie. La connaissance des titres professionnels des conseillers financiers, de leurs domaines d'expertise et des diverses formes de rémunération peut vous aider à prendre une décision éclairée lorsque vous cherchez le bon conseiller financier.

Quels sont les titres professionnels courants des conseillers financiers?

Le secteur des services financiers incite tous les conseillers financiers à suivre une formation continue. Voici une liste de quelques-uns des titres professionnels les plus répandus du secteur. Parlez-en avec votre conseiller.

  • Cours sur le commerce des valeurs mobilières au Canada (CCVM) / examen relatif au Manuel sur les normes de conduite (MNC)
  • Planificateur financier agréé (CFP) / Planificateur financier enregistré (RFP)
  • Conseiller financier agréé (ChFC) / autre formation sur l’assurance
  • Planificateur de la retraite agréé (CRP)
  • Analyste financier agréé (CFA)
  • Comptable agréé (CA) / Comptable professionnel agréé (CPA)
  • Mentorat (demandez à votre conseiller à quels programmes de mentorat il a participé)
  • Autre étude/attestation/cours/formation

Dans quels domaines d’expertise des conseillers financiers se spécialisent-ils?

Vous voulez un conseiller qui peut non seulement vous aider à élaborer un plan financier qui tient compte d'une maladie au sein de la famille, mais aussi vous aider à chaque étape de votre vie. Vos besoins peuvent comprendre les activités de placement courantes ou à plus long terme comme la planification de la retraite et la planification successorale. Quel que soit le cas, votre conseiller devrait être en mesure d’organiser vos finances. Voici certains domaines au sujet desquels vous pouvez lui poser des questions :

  • Planification de la retraite (p. ex., comptes de régime enregistré d’épargne-retraite \[REER], comptes d’épargne libre d’impôt \[CELI], etc.)
  • Planification successorale
  • Planification fiscale
  • Planification des études (p. ex., comptes de régime enregistré d’épargne-études \[REEE], etc.)
  • Prestations de retraite
  • Établissement du budget du ménage
  • Assurance
  • Banque/hypothèques

Comment les conseillers financiers sont-ils rémunérés?

Les conseillers peuvent être rémunérés de différentes façons. Leur rémunération est établie en fonction du type de produits ou de services offerts par les conseillers et de leur mode de fonctionnement. Les formes courantes de rémunération comprennent les suivantes :

Rémunération sous forme de commissions
Les conseillers rémunérés sous forme de commissions sont payés chaque fois qu’une transaction est effectuée en leur nom. Par exemple, le conseiller qui achète ou vend un titre ou un fonds pour vous est souvent rémunéré par la société qui offre le produit de placement ou qui en facilite l’achat.

Pourcentage d’actifs
Certains conseillers facturent des honoraires qui sont établis selon un pourcentage de la valeur totale des placements que vous leur confiez. Il s’agit d’une structure de paiements courante pour les conseillers dont les clients possèdent des portefeuilles de placement importants.

Rémunération sous forme d’honoraires
Les conseillers rémunérés sous forme d’honoraires facturent des honoraires fixes trimestriels ou annuels en échange de leurs services, et ce, selon le type de tâches qu’ils accomplissent pour vous, comme établir un plan financier.

Taux horaire
Certains conseillers qui fournissent un service très précis peuvent appliquer un taux horaire, un peu à la manière dont certains autres professionnels sont rémunérés. Il ne s’agit pas d’une option aussi courante pour les conseillers financiers du secteur.

Rémunération combinée
Certains conseillers peuvent percevoir une rémunération combinée sous forme de commissions et d’honoraires.

Avec qui les conseillers financiers ont-ils établi des relations de travail?

Demandez-lui de vous indiquer quelles relations il a établies avec différents types de professionnels dont vous pourriez également avoir besoin. Ces autres professionnels pourraient notamment comprendre :

  • Avocats (de sociétés ou spécialisés dans les successions ou les divorces, etc.)
  • Comptables
  • Courtiers d’assurance
  • Courtiers en hypothèque
  • Directeurs de banque
  • Autres professionnels au besoin

Quels sont les rôles et les responsabilités d'un conseiller financier?

Les équipes de conseillers se présentent sous diverses formes et diverses tailles. Si vous faites affaire avec un seul conseiller, c’est probablement avec cette personne que vous communiquerez la plupart du temps. Toutefois, lorsque les conseillers travaillent en équipe, il peut être bon d’en comprendre le fonctionnement afin de savoir comment tous les membres travaillent ensemble pour vous servir.

Demandez à votre conseiller les rôles et les responsabilités de chacun des membres de l’équipe et ce que cela signifie pour vous. Par exemple, vous pourriez demander qui s’occupera des questions d’ordre administratif, telles que les changements de nom ou d’adresse, et qui répondra aux questions portant sur vos placements ou votre portefeuille.

Que puis-je attendre de mon conseiller financier?

Vous pouvez escompter que votre conseiller financier fera régulièrement le point avec vous sur votre plan et vos placements. Cette réflexion vous aidera à savoir à quelle fréquence vos rencontres avec votre conseiller devraient avoir lieu et quelles autres communications vous devriez vous attendre à recevoir tout au long de l’année.

Voici certains « points de contact » que vous aimeriez peut-être aborder avec votre conseiller :

  • Rencontres personnelles pour discuter du portefeuille et rencontres de mise à jour
  • Compte rendu sur le marché (p. ex., bulletins d’information, courriels, etc.)
  • Relevés de compte et autres rapports
  • Événements clients

Il existe une multitude de profils de conseillers. La formation, les philosophies et le domaine d’expertise peuvent varier énormément d’un conseiller à l’autre. Il est très important que vous vous sentiez à l’aise avec la personne avec qui vous travaillez, une personne en qui vous avez confiance et qui agira dans votre intérêt.

Quelles questions devrais-je poser à mon conseiller?

Maintenant que vous avez une meilleure compréhension de ce que vous devez rechercher chez un conseiller, vous devez mettre à profit ces renseignements. Voici quelques questions que vous devriez peut-être poser à votre conseiller éventuel lorsque vous le rencontrez pour la première fois afin de vous assurer que les services offerts répondent à vos besoins :

  1. Quels titres professionnels détenez-vous?
  2. Y a-t-il certains domaines d’étude qui pourraient vous intéresser à l’avenir?
  3. Quels sont les services que vous demandent la plupart de vos clients?
  4. Que considérez-vous comme votre domaine de compétence?
  5. Pouvez-vous décrire votre modèle de tarification et comment il s’appliquerait à ma situation?
  6. Avez-vous des partenaires professionnels que vous recommandez à vos clients (comptables ou avocats notamment)?
  7. De quelle manière fonctionne votre entreprise ou votre équipe?
  8. À quelle fréquence allez-vous tenir des rencontres pour passer en revue le portefeuille?
  9. À quelle fréquence, vous ou votre personnel, allez-vous communiquer avec moi?
  10. Êtes-vous en mesure de me fournir des références avec lesquelles je peux communiquer?