Perspectives relatives aux marchés émergents

En octobre, les performances ont été dopées par les bons résultats des entreprises et la réouverture des économies.

Franklin Templeton Emerging Markets Equity

Trois choses auxquelles nous réfléchissons aujourd'hui 

•    Dans le paysage actuel des marchés émergents, nous observons une tendance majeure se dégager : l'augmentation de l'effet de levier au sein des économies. L'effet de levier peut s'avérer une arme à double tranchant, dans la mesure où il peut être bénéfique, tout en représentant également une source de risque. Ces dix dernières années, le niveau d'endettement a augmenté non seulement dans les marchés émergents, mais aussi dans le monde entier. La pandémie de COVID-19 a certainement induit une augmentation spectaculaire de la dette publique dans certains pays, mais d'une manière générale, le ratio dette / produit intérieur brut est actuellement beaucoup plus faible dans les économies émergentes que dans les pays développés - ce qui est l'une des raisons motivant notre point de vue haussier. Hormis une progression constatée en Chine, les niveaux d'endettement des entreprises et des ménages (consommateurs) demeurent également bien plus modérés dans les marchés émergents que dans le monde développé. Dans ce contexte, il nous semble que les marchés émergents disposent d'une marge de manœuvre beaucoup plus importante pour relancer leur croissance en augmentant les niveaux d'endettement sans que cela ait un impact négatif significatif.

•    Les flux de trésorerie sont l'une des raisons pour lesquelles nous demeurons optimistes à l'égard des marchés émergents. Ces dix dernières années, les marchés émergents ont sous-performé leurs homologues développés en termes de rentabilité des fonds propres. Mais sur cette même période, les flux de trésorerie disponible ont eu tendance à s'améliorer (tant en termes absolus que par rapport aux marchés développés), et cette tendance s'est en fait accélérée au cours de l'année écoulée. Les entreprises des marchés émergents génèrent beaucoup plus de trésorerie disponible cette année grâce aux bonnes performances des filières axées sur les matières premières et les technologies (notamment l'industrie des semi-conducteurs). La hausse des flux de trésorerie devrait se traduire, à terme, par une amélioration de la rentabilité des fonds propres pour les actions des marchés émergents, avec à la clé une probable revalorisation de ces dernières.

•    Les entreprises des marchés émergents se préparent au changement climatique de multiples façons. Certains cherchent à décarboniser de manière significative les secteurs à fortes émissions, tandis que d'autres proposent des solutions environnementales à travers leurs produits et services. Dans ce contexte, nous souhaitons comprendre les engagements climatiques des entreprises dans lesquelles nous investissons en intégrant des perspectives locales et mondiales. Notre processus d'investissement intègre des études top-down sur les politiques et les secteurs, des recherches bottom-up sur les entreprises et des analyses environnementales, sociales et de gouvernance complètes, y compris les considérations relatives au changement climatique.          

                 

Téléchargez le document PDF pour lire l’article complet.

QUELS SONT LES RISQUES ?

Tout investissement comporte des risques, notamment celui de ne pas récupérer le capital investi. La valeur des investissements peut fluctuer à la baisse comme à la hausse et les investisseurs ne sont pas assurés de récupérer la totalité de leur mise initiale. Les cours des actions peuvent fluctuer, parfois de manière rapide et brutale, en raison de facteurs propres à des sociétés, industries ou secteurs spécifiques ou du marché dans son ensemble. L’investissement dans des titres étrangers comporte des risques particuliers, liés notamment à l’évolution politique et économique, aux pratiques commerciales, à la disponibilité de l’information, aux marchés limités, ainsi qu’aux fluctuations des taux de change et aux politiques dans ce domaine. Les investissements sur les marchés émergents présentent des risques accrus liés aux mêmes facteurs. Une stratégie exposée en particulier à certains pays, régions, industries, secteurs ou types de placements peut être sujette à un risque d’événements défavorables plus élevé qu’une stratégie investissant de façon plus diversifiée. La Chine peut être soumise à une instabilité économique, politiques et sociale très forte. Investir dans des titres d'émetteurs chinois implique des risques spécifiques à la Chine, y compris certains risques juridiques, réglementaires, politiques et économiques.

Les entreprises et/ou les études de cas mentionnées ici sont utilisées uniquement à des fins d’illustration ; tout investissement peut ou non être détenu par tout portefeuille conseillé par Franklin Templeton. Les informations fournies ne constituent ni une recommandation ni des conseils individuels en investissement pour tout titre, stratégie ou produit de placement spécifique. Elles n’indiquent pas les intentions de négociation de tout portefeuille géré par Franklin Templeton.

Rien ne garantit que les estimations ou prévisions se réalisent.